• Sonia

Portable, mon ami !

Mis à jour : févr 29


Nomophobie : « no mobile-phone phobia », addiction à la technologie.



Sous la main à chaque instant, nos smartphones et tablettes nous permettent presque tout :

Photos , selfies, vidéo, applis, infos, réseaux sociaux, jeux gratuits, jeux d’argent, achats compulsifs, tout est là, de quoi travailler dimanches et jours fériés, provoquer l’échec scolaire ou mettre nos enfants en danger !


Petits et grands, nous sommes de plus en plus dépendants à la technologie.

Victimes consentantes d’intrusions à répétition, nous nous empêchons de vivre le moment présent. Les instants précieux en couple, en famille, entre amis et même seul sont ponctués de sonneries et vibrations.


Vous sentez-vous seulement accro ?

Sans remplir le « nomophobia questionnaire NMP-Q » créé par les chercheurs de l’université d’Iowa, ces quelques questions vous donnent déjà un indice sur votre addiction :

Quels comportement/relation entretenez-vous avec votre mobile ?

Cela a-t-il un impact négatif sur votre vie ?

Votre smartphone influence-t-il vos décisions ?

Vérifiez vous fréquemment votre téléphone ?

Comment vous sentez-vous, batterie déchargée ?


La dépendance au smartphone peut devenir pathologique et être source de difficultés professionnelles, personnelles et affectives.

Oubliant notre libre arbitre, le téléphone portable détermine tout. Il coach nos vies jours après jours, avec sa « mignone petite montre » connectée !


Nous savons que les nouvelles technologies peuvent être addictives et provoquer des symptômes physiques et psychiques liés à une utilisation intensive : stress, états anxieux allant parfois jusqu’à la dépression, troubles musculo-squelletiques, troubles de la vision, de la concentration, du sommeil, fatigue du système auditif et effets négatifs sur nos fonctions cognitives !


Écologiquement parlant, que représentent les milliards de téléphones portables passés, présents et futurs ?


Les jeunes sont davantage touchés par cette dépendance considérant le mobile comme l’objet transitionnel du passage à l’âge adulte.

Comment cette génération Z, à laquelle on a greffé un mobile dans la main, peut-elle construire sa propre identité ? !


Laissons nous vivre ici et maintenant. Déconnectons !


La sophrologie fait partie des médecines douces qui permettent d’intervenir dans la lutte contre certaines addictions mineures (alimentation, tabac, etc.) et celle dont il est question ici : la nomophobie.


Avec la sophrologie :

- je me reconnecte à la réalité à travers mon corps et ses fonctions

- je reconstruis une image positive de moi-même

- je valorise mes capacités à agir et à me maîtriser

- je rétabli la communication avec moi et avec les autres dans la réalité

- je redécouvre mes valeurs existentielles, mes repères.

- je me reconnecte à mon environnement familial, professionnel, social



Testez Chez Vous :


1. Commencer par posez votre téléphone portable dans un endroit qui sera toujours le même. Un lieu accessible dans lequel vous n'avez pas l'habitude de rester. Respirez profondément 3 fois et réalisez que vous pouvez vous en séparer quelques minutes.

Faites ce que vous avez à faire pendant ces quelques minutes ... Pourquoi pas ouvrir grand vos fenêtres, regarder le ciel, vous préparer un thé !

Si vous devez consulter votre mobile ce sera là : à l'endroit que vous avez choisit. Si c'est dans l'entrée, et bien, vous y resterez peut-être, au début, de longs moments debout !


2. Lorsque vous aurez l'habitude de cet endroit, mettez votre téléphone sur vibreur. Et de la même manière respirez 3 grandes fois et dites vous qu'il est simplement là. Faites ce que vous avez à faire et ... Pendant ce temps, décidez de moments dans la journée pendant lesquels vous vous autorisez à le consulter.

Respectez bien ces moments car c'est vous respecter vous-même ainsi que vos besoins.

Commencez à imaginer, de manière positive, votre vie avec un accès limité à votre portable. Comment cela pourrait-il être ?


3. Si vous vous rendez compte que votre mobile vous rappel à l'ordre trop souvent, demandez vous si c'est acceptable pour vous de vous laisser contrôler par un objet.

Dites vous que cet objet ne peut pas contrôler votre vie et que c'est vous qui décidez de le laisser vous contrôler. Choisissez simplement de bloquer les notifications pour avoir le choix de le consulter ou non ! Et respirez profondément.


4. Lorsque vous ne chercherez plus du regard votre mobile ou que vous ne tendrez plus l'oreille pour savoir si vous avez un appel, un message, un nouvel ami facebook, ... Vous vous sentirez certainement bien plus libre dans votre vie et peut-être même que vous aurez plus de temps pour vous et pour créer ou alimenter des liens avec d'autres êtres humains ! Essayez, c'est plutôt chouette !


A l’aide d’exercices simples, la sophrologie vous permet de gérer votre stress et de favoriser la récupération du corps. Elle vous permet de prévenir certains comportements addictifs et d’obtenir des répercutions personnelles et professionnelles positives.

Apprenons à utiliser différemment et raisonnablement cette technologie car le corps et le cerveau ont leurs limites !

Les moments de vide, d’ennui sont nécessaires et permettent le repos ainsi que la créativité. Apprécions-les !

Sonia Berthon