• Sonia

Prolongement du confinement: Sauter sur les lits ou passez en mode "sophro"?

Mis à jour : avr. 22

,


Bonjour à toutes et tous,


Aujourd'hui confinés dans nos appartements ou maisons, Nous ne savons déjà plus comment occuper nos enfants et leur permettre de se défouler.


Eh bien ne me jetez pas la pierre...


Je sais, c'est pas bien, mais chez nous, les enfants sautent sur les lits (et depuis bien longtemps). Il s'agit d'un passe temps génial et ils sont tout à fait heureux d'avoir le droit de sauter sur les lits eux !

Le point positif est qu'ils rient aux éclats et que pour le bonheur des parents, ils se défoulent, se fatiguent un peu et s'endorment plus facilement.


Si vous avez un jardin, les possibilités d'expression corporelles sont nombreuses (et c'est un peu comme une pièce en plus alors profitez-en !) Mais dans un appartement, il n'y a pas grand chose à faire, les meubles et objets de toute sorte ainsi que le bazar constamment laissé par le petit dernier exactement à l'endroit que vous venez de ranger vous encombrent, laissant peu de place pour se défouler.



Je vous invite donc à considérer ces temps difficiles comme une parenthèse et à envisager la possibilité de laisser aux enfants des libertés plus grandes ou différentes, encadrées évidemment, pour ce temps donné (qui s'allonge régulièrement).



Laisser mes enfants sauter sur les lits, finalement, ne pose problèmes qu'à mon parent normatif. Celui qui, pour ma protection et celle de mes enfants, me rappelle les règles, souvent de l'ancien temps d’ailleurs, ce temps qui date possiblement d'avant mes propres parents !

Je décide donc de dépoussiérer mes convictions, mes valeurs, les règles de la maison et de donner un peu plus de permissions pour alléger le quotidien de chacun de nous entre nos murs (sauf s'il s'agit de taguer dessus, cela va de soit).



- Pour quelle raison occulte ne peut-on pas sauter sur les lits ?


- Parce qu'on peut se faire mal bien sur ! Et vu la conjoncture, autant ne pas aller aux urgences...



Bon, mais:

  • si c'est sur le lit double des parents (j'entends grincer des dents...) il y a plus de place et donc on est moins près du bord, les risques de tomber s'amenuisent...

  • Si c'est chacun son tour, on évite les collisions et les "t'es plus jamais ma sœur!"

  • S'il s'agit d'un simple sommier et non d'un cadre en bois ou en métal on évite aussi des bobos.

  • Si on pousse tout ce qui est autour on diminue encore les risques :)

  • Et si, en plus, cette activité est encadrée par les parents... (ben oui parce que toi, parent confiné, tu te dois de travailler, faire étudier, t'occuper de ton chez toi et permettre à tes enfants, entre autres, de s'épanouir et se divertir en fonction de leur âge, ha! ha! ha!)



Finalement, laissez tomber le trampoline sur les lits, on va faire un peu de sophrologie !!!



Nous ne vivons pas tous dans la famille idéale et quand nous nous sommes occupé des enfants, de l'intendance et de notre part de télétravail, quelle place reste-t-il pour nous?


Éreintés par des journées interminables, sans compter le petit dernier qui est réveillé (et vous avec) entre 3h07 et 5h18 du mat', vous avez bien besoin de vous relaxer et de vous ré-énergiser.


Profites donc des minis séances suivantes et lorsque vous avez le temps, optez pour des séances plus longues. Les différentes pages se rempliront au fur et à mesure du confinement.


Bon confinement à chacun et chacune de vous et bonnes mini-séances!



Sonia Berthon.


Liste des séances :


respiration 1 (audio via youtube)

respiration 2 (audio via le site)

pieds dans l'herbe et brise légère (audio via OneDrive)

10 vues