• Sonia

Toutes les couleurs de l'automne.

Mis à jour : févr. 29


Toutes les couleurs de l'automne

Après ces jours d'incroyable chaleur, le temps a tout à coup changé. Les températures ont perdu une vingtaine de degrés en un temps record. Les journées continuent de raccourcir, les températures avoisinent les 5 degrés et la pluie, enfin, est arrivée. Quand à la neige, elle est déjà venue saupoudrer le bassin Grenoblois en cette mi-novembre.


C'est comme si l'automne venait de faire une entrée fracassante cette année. Comme si nous ne l'attendions plus.

Sensible au rythme des saisons, l'humeur change à mesure que le temps devient morose. La fatigue automnale s'installe petit à petit maintenant que la rentrée est faite.

Les changements externes et internes impactent nos émotions, pensées, comportements et certains d'entre nous seront plus impactés que d'autres. Ils se reconnaîtront lorsque sera évoqué le terme de "dépression saisonnière".



Alors que faire ?


La nature ne meurt pas. Elle se met juste en sommeil et chaque feuille tombée au sol cet automne servira plus tard à la repousse de jeunes plantes. Observons la. Prenons conscience de l'impermanence des choses.

Alors que la nature se met à ralentir, l'automne nous invite à faire de même et à lâcher prise avant un nouveau cycle.


Il est temps de rester au chaud, de se chouchouter, de se faire dorloter, de laisser s'éloigner les comportements superflus, de récolter les fruits de ce que nous avons semés auparavant. Il est temps de s'économiser, de s'adapter pour ne pas brûler trop vite nos réserves. Temps aussi d'accueillir les émotions simplement comme elles se présentent.


Et pour avoir de la vitalité, laissons donc l'enfant libre intérieur sauter dans les flaques, faire la sieste, rire, et se blottir dans un plaid. Tout ceci est aussi une belle façon de prendre soin de soi.



Au quotidien :



Prenez le temps de vous détendre... de rester positifs... de pratiquer la respiration profonde...

Prenez conscience de votre schéma corporel pour parer aux petits maux de saison et déceler les éventuelles difficultés morales et physiques.


Mangez à heures fixes et apportez au corps les nutriments dont il a besoin en privilégiant les aliments de saison. Mangez chaud, dense et humide. Pour prendre soin de l'intestin, sensible à cette saison, consommez des épices douces (cannelle, cumin, ...).

Réduisez les excitants (café, thé, nicotine, ...). Buvez chaud ou à température ambiante.


Des connaissances en ayurvéda, en naturopathie peuvent être utiles.

Vous pouvez, par exemple suivre les quelques conseils d'Isabelle Schillig, naturopathe à Uriage ou consulter directement un professionnel plus près de chez vous.


Un peu de temps consacré au corps vous permet de conserver l'énergie physique et mentale nécessaire à traverser les périodes automnales et hivernales. Programmez vous des activités physiques douces pour chaque jour comme le yoga, la marche ou l'entrainement sophrologique.


Couchez vous peut-être une heure plus tôt pour allonger votre temps de sommeil.


Entourez vous de douceur, de personnes agréables, de couleurs chaudes.


Couvrez vous suffisamment et évitez les courants d'air.


Faites le tri autour et à l'intérieur de vous, changez vos vieux comportements pour en adopter de plus adaptés.


Laissez tomber les habitudes de vie moderne et retournez vers une vie plus simple en tenant compte de vos besoins. Diminuez les temps de télé, ordinateur et smartphone car ils stimulent le cortex préfrontal et entravent vos capacités intuitives donc vos capacités naturelles d'adaptation aux changement de saisons.

Vous pouvez remplacer certains de ces temps par des activités manuelles et créatives, des partages, des balades, des étirements, des massages/auto-massages, de la méditation, de la sophrologie, du yoga comme par exemple des exercices d'enracinement.


Cela fait presque 2 ans maintenant que j'ai découvert Maryse Lehoux, j'apprécie de faire quelques exercices chez moi, simplement, lorsque j'en ressens le besoin. J'apprécie vraiment ces temps de tranquillité, de bien être et j'aime aussi beaucoup son accent québécois! Un petit quart d'heure pour soi avec Maryse Lehoux "L'enracinement: primordial à l'automne".



Testez vous même !



Quelque soit la saison, je nous encourage à l'observer.


Sans jugement, laissons simplement notre esprit et notre corps se lier à elle, prenons le temps de nous sentir en harmonie avec elle car nous aussi faisons partie de ce grand tout!


Il n'y a pas de moment particulier pour s'exercer, seulement un moment où le besoin d'être bien, en accord avec soi et ce qui nous entoure se fait sentir.


Alors que les feuilles tombent gracieusement des arbres flamboyants, et malgré les contraintes de la vie moderne, autorisons nous à ralentir notre rythme. Sentons nous enracinés et prenons grand soin de nous pour traverser l'automne puis l'hiver.


Servons nous de tous nos sens pour contempler cette saison magique.


1. Observons tout autour de nous, les arbres changer de couleurs, jaune, orangé, rouge, brun, la couleur chaude d'un coucher de soleil... Sur l'inspiration, imprégnons nous de la chaleur de ces couleurs et sur l'expiration, laissons "toutes les couleurs de l'automne" nous réchauffer.

Fermons les yeux et faisons quelques respirations en ressentant cette douce chaleur envahir tout notre corps.


2. Écoutons les sons tout autour de nous, ceux qui sont très éloignés et ceux qui sont plus proches comme des bruits de pas dans les feuilles mortes, quelques oiseaux, le craquement du bois... Et constatons simplement que les sons de l'automne sont différents de ceux de la saison précédente.

Profitons de ce moment pour pratiquer une respiration ample. C'est comme si le calme de l'automne nous apaisait progressivement. Préparons nous au calme et au silence de l'hiver approchant.


3. Sentons ces nouvelles odeurs, comme celle de l'humus, du bois humide, des champignons, de la mousse, de la terre... Ces odeurs, comme reconnectées à nos mémoires.

Et en inspirant par la bouche, c'est comme s'il était possible de goûter ces odeurs. Prenons le temps d'éveiller à nouveau nos sens à cette saison si importante.


4. Sentons sur notre peau la fraîcheur, l'humidité de l'air, la couche supérieure de la peau comme s'il était possible, simplement en se concentrant de dissocier les différentes couches, derme, épiderme, ... Prenons conscience des parties du corps couvertes et découvertes simplement dans la fraîcheur du moment.

Inspirons pleinement et expirons calmement en profitant de cet instant intime avec nous même. En étant parfaitement en accord avec cette saison.




Ce qu'il y a de bien avec la sophrologie c'est qu'un exercice peut servir un autre, tout est question de concentration et de créativité !



1. Connaissez-vous la respiration en carré ? C'est l'exercice de base que je vous propose de vous approprier.


Tout d'abord, voici comment réaliser l'exercice de base: la respiration carré ou en carré :


Fermez les yeux et imaginez devant vous un carré, peut importe sa couleur, s'il est proche ou lointain, le principale c'est que la forme soit vraiment un carré.

Sur l'inspire, vous montez mentalement le regard sur l'arête gauche, ensuite, vous restez poumons pleins le temps de longer mentalement l'arête supérieure, puis, vous expirez en descendant mentalement l'arête de droite et enfin, vous restez poumons vide le temps de suivre l'arête du bas.

Recommencez plusieurs respirations en imaginant faire inlassablement le contour de ce carré et en veillant à avoir 4 temps bien identiques.



2. Maintenant, vous pouvez pratiquer cette respiration en lien avec les 4 saisons:


De préférence en extérieur, vous trouverez un endroit confortable. Peut importe le temps qu'il fait, il est important de s'octroyer des moments à l’extérieur. Pourquoi attendre une journée ensoleillée pour pratiquer alors qu'un jour pluvieux a lui aussi beaucoup à nous apporter.


Peut importe que vous fassiez cet exercice dans votre jardin, sur votre balcon ou à l'abri bus...

Imaginer que le côté gauche sur lequel le regard monte représente le printemps avec la richesse de la terre qui s'éveille, imaginer l'arête supérieure comme un temps de plénitude, l'arête droite comme l'automne et la nature qui décroit, et enfin l'arête inférieure comme un moment de stagnation précédant le printemps et un nouveau cycle.



R.D.


En relaxation Dynamique, et toujours dans le confort, vous pouvez vous exercer au pompage des épaules et à la tension détente de tout le corps. Cela vous permettra de gérer les tensions, la fatigue, de vous recharger en énergie positive et de vous réchauffer! Vous pouvez imaginer que vous envoyez à divers endroits de votre corps toute l'énergie et la chaleur dont il a besoin.